Soins du corps et relaxation sur place au Moulin de Peychenval grâce à notre partenaire ...

Un petit peu d'Histoire ... (extrait du site "Une bulle de détente")

Le massage est une des plus vieilles formes de bien-être, physique et psychique. Son origine peut être retracée jusque dans l'Antiquité, près de 3 000 ans avant Jésus-Christ.
Le mot « massage » prend ses racines du grec « massein », de l'hebreux « masheh » et de l'arabe « mass » qui signifie presser légèrement, palper, pétrir.
Dans leurs littératures certains peuples comme l'Inde, la Perse, l'Egypte et le Japon en vantèrent déjà les mérites. La Chine l'utilisa très tôt et le combina à des exercices physiques et respiratoires.
Plus tard, les Grecs l'apprécièrent à tous les niveaux de la société, pour la détente, avant et après des épreuves de force. Ainsi, il était de tradition de faire suivre un bain d'une friction avec des huiles.
Les Romains, quant à eux, fréquentèrent plutôt les thermes, les lieux publics, les salles de repos, les gymnases et les ateliers de massage.
Au Moyen Age et durant la majeure partie de la Renaissance, le massage ayant acquis une très mauvaise réputation fut proscrit par la totalité des clergés. La pratique en fut interdite et le massage tomba dans l'oubli.
C'est avec la découverte de la circulation sanguine par Harvey au XVIIème siècle qu'il y eut recrudescence de la thérapie mécanique. Tissot publia un livre qui mentionna les frictions faites avec les mains, une éponge, une nasse, une flanelle et même une lanière de crin : on parlait de pétrissage.
Au XXème siècle, beaucoup de recherches sur les effets du massage se poursuivirent et chacun y alla de son livre sur sa technique personnelle.
Et pour le XXIème Siècle ... Le massage est un mode de vie pour tous ! Il s'inscrit dans le maintien d'une bonne santé et devient un élément essentiel d'une qualité de vie optimale.

retour à la page 'sites amis'